fbpx

Fonctionnement d’une imprimante 3D

L’imprimante 3D est une technologie récente qui a commencé à faire son entrée auprès du public. Loin d’être encore une conception lointaine, il s’agit d’un outil technologique concret qui demande à être maitrisé. On vous parle ici des principes de fonctionnement d’une imprimante 3D :

impression 3d poste de travail

Principe d’une imprimante 3D

L’imprimante 3D repose sur des principes de fonctionnement différents de l’imprimante classique dans la mesure où elle s’exploite sur la base d’un logiciel de conception assistée par ordinateur et utilise de tous nouveaux genres de matériaux de conception d’objets en 3D.

Ces derniers sont eux aussi de nature et de forme illimitée ce qui rend les utilisations possibles d’une imprimante 3D tout aussi multiples allant du remplacement de pièces composant un élément particulier de votre maison jusqu’à la création pure et simple de nouveaux objets, utiles ou simplement esthétiques.

Pour fonctionner, l’imprimante 3D repose sur ses composants constitués entre autres d’un système de support ainsi que des têtes d’impression qui ont vocation à créer de la matière, tout simplement.

Déclinaisons de l’imprimante 3D

Bien que l’impression 3D repose sur le même principe de fonctionnement, les imprimantes 3D se déclinent en différents types d’appareils sollicités chacun pour un résultat bien spécifique.

Ainsi, on retrouve tout d’abord le FDM ou Fused Deposed Modeling qui va créer plusieurs couches formées par de la matière dite thermoplastique préalablement fondue à 200°. Les têtes d’impression de cette machine vont faire des mouvements qui vont couvrir 3 axes différents pour former l’objet à savoir, la hauteur, la longueur et la largeur.

Il s’agit d’une imprimante 3D idéale pour la fabrication de prototypes étant donné sa rapidité de conception.

Ensuite vient l’imprimante connue sous le terme de SLA ou StereoLithography Apparatus dont le fonctionnement se base à la fois sur un faisceau de lumière ultraviolet ainsi qu’une résine photosensible.

Cette dernière, sous l’effet du faisceau ultraviolet va alors se solidifier au fur et à mesure que les couches sont formées.  Cette imprimante 3D trouve particulièrement son utilité dans le domaine médical.

Enfin, il y a aussi ce qu’on appelle le SLS ou Selective Laser Sintering qui repose sur un système utilisant de la poudre et ce, pour pouvoir exploiter aussi bien les métaux que les matières malléables comme la cire.

Ce dernier système est surtout réservé au domaine industriel qui s’en sert pour la fabrication de pièces fonctionnelles.

Impression 3D

Contrôle de l’impression 3D

L’imprimante 3D se démarque d’autres machines industrielles par le fait qu’elle n’a pas besoin d’assistance humaine, mais repose purement et simplement sur l’ordinateur.

En effet, l’impression en 3D commence toujours par la création d’un modèle sur la base d’un logiciel CAO. Après seulement, chaque image créée sera disponible en coupe pour permettre à l’imprimante de saisir chaque tranche d’image sectionnée par le logiciel.

Vous être intéressé? Que ce soit à partir d’impression 3D, d’usinage ou encore d’injection, n’hésitez pas à nous soumettre votre fichier directement depuis notre site Internet.